TROUSSE D’OUTILS EN PERSPICACITÉ POLITIQUE :
LE MENTORAT

Qu’il soit officiel ou non, le mentorat joue un rôle important dans l’avancement professionnel. Pour atteindre nos objectifs professionnels, il est non seulement précieux, mais essentiel, d’apprendre de ceux qui ont acquis une expertise pratique au fil du temps. En fait, nombre de directeurs généraux qui estiment réussir attribuent une partie de ce succès à l’établissement d’une excellente relation avec quelqu’un à qui se confier et de qui apprendre. Voilà une des raisons pour lesquelles le mentorat est désormais au cœur de nombreux plans de perfectionnement professionnel.

C’est grâce au mentorat que nous apprenons l’art subtil de la politique en milieu de travail et acquérons des compétences qu’aucun livre ne peut transmettre, comme la perspicacité politique. Pour travailler et diriger dans le domaine municipal, il faut savoir lire entre les lignes et prendre les devants. Vous pourrez ajouter cet ensemble de compétences à votre curriculum vitæ en échangeant des idées avec des mentors et en apprenant de leur expérience.

Dans cette section, nous évoquerons certains des outils à utiliser pour établir une bonne relation mentor-mentoré. Nous vous présenterons également le Forum sur le mentorat de l’ACAM,

un site web qui, nous l’espérons, deviendra le site de réseautage par excellence des directeurs généraux et des cadres supérieurs de nombreuses municipalités à travers le Canada. Nous l’avons conçu comme un moyen pour les mettre en contact, afin qu’ils puissent apprendre les uns des autres et promouvoir la gouvernance municipale partout au pays. En proposant une tribune qui favorise le mentorat entre les gestionnaires municipaux expérimentés et ceux et celles qui aspirent à ce poste, nous contribuons à préparer les dirigeants de demain à assumer la tâche stimulante et gratifiante consistant à diriger une administration locale.

Voici les sujets évoqués dans cette section :

L’établissement d’une relation mentor-mentoré

Si certaines relations mentor-mentoré évoluent de manière naturelle, elles se forment souvent à la demande d’une personne qui recherche des conseils professionnels. Pour certains, l’idée de solliciter un encadrement peut sembler intimidante, mais les avantages de cette démarche valent largement de dépasser cet obstacle. Voici quelques pratiques exemplaires pour bâtir une relation mentor-mentoré à la satisfaction des deux parties.

Demandez des recommandations : Au Canada, il existe divers types de programmes de mentorat, souvent liés aux programmes d’éducation en milieu municipal, pour vous aider à trouver un mentor. Vous aurez toutefois plus de chances de trouver la bonne personne en faisant vos propres recherches et en approchant quelqu’un de vous-même. Si vous souhaitez trouver un mentor, mais ne savez pas trop qui choisir, renseignez-vous. Faites part de votre démarche à des collègues respectés et demandez-leur s’ils peuvent vous recommander quelqu’un.

Exprimez clairement vos objectifs : Lorsque vous communiquez avec une ou un mentor potentiel, expliquez-lui clairement ce que vous recherchez, y compris les domaines dans lesquels vous avez besoin de conseils et le type de relation que vous envisagez. S’agirait-il d’un arrangement à court terme pour obtenir de l’aide à gérer une situation particulièrement difficile? Visez-vous une relation continue qui vous permettra d’échanger des idées avec une personne expérimentée, de vous faire une meilleure idée d’un problème ou de favoriser votre perfectionnement professionnel? Cherchez-vous quelqu’un pour vous aider à passer « à la vitesse supérieure » ou pour vous conseiller dans un domaine particulier? À quelle fréquence souhaitez-vous vous parler ou vous voir? Préférez-vous des rencontres en personne ou êtes-vous d’accord pour le faire par téléphone? Vous devez savoir exactement ce que vous voulez et pour combien de temps vous pensez avoir besoin de l’aide d’un mentor potentiel.

Si on vous sollicite pour jouer le rôle de mentor, il est tout aussi important de dire franchement ce que vous accepteriez d’offrir. Quelles sont vos limites en matière de temps? Dans quels domaines pouvez-vous vraiment être utile? Comment aimeriez-vous que la relation évolue?

Entretenez la communication : Comme toute relation, le mentorat s’appuie sur une communication dans les deux sens. Il est tout aussi essentiel pour la personne qui offre du mentorat de s’informer de son mentoré ou de sa mentorée et de lui prodiguer des encouragements à rendre compte de ses démarches pour voir le fruit de la relation.

Montrez du respect : Comme le souligne l’American Psychological Association (APA) dans son introduction au mentorat, le respect est la pierre angulaire du processus de mentorat. Mais si cela semble évident, il est crucial pour le mentor et le mentoré de manifester du respect l’un envers l’autre dans leurs interactions et de se traiter mutuellement de façon professionnelle et éthique. Qu’il s’agisse de tenir compte du bagage et des opinions de l’autre ou simplement d’accorder de la valeur au temps qu’il vous consacre, la politesse est la clé pour développer une relation positive et fructueuse.

Sachez quand passer à autre chose : Il est courant d’entretenir plusieurs relations mentor-mentoré durant la vie professionnelle. Une fois les objectifs atteints, elles prendront fin ou évolueront de manière toute naturelle (en amitié, en relation de travail, etc.). L’une ou l’autre des parties peut décider d’amorcer cette transition le moment venu. Il est également bénéfique pour la personne mentorée de développer un réseau et de trouver divers conseillers ayant un vaste éventail de points de vue, de compétences et d’expériences pour continuer à se perfectionner.

Autre ressource :

Le rôle de mentor

Le mentor a pour rôle de fournir de l’information, des conseils et des encouragements, particulièrement en ce qui concerne la façon de gérer diverses situations, de progresser sur le plan professionnel et d’acquérir des compétences. Il est entendu qu’il doit aider son mentoré à développer sa carrière d’une façon ou d’une autre, que ce soit en lui permettant d’améliorer son rendement au travail ou en favorisant son perfectionnement professionnel. Cependant, cette relation profite autant au mentor qu’à la personne mentorée.

En 2006, un groupe de travail a été mis sur pied par le président de l’American Psychological Association (APA) en vue d’examiner les relations de mentorat. Bien que l’intérêt pour la personne mentorée soit évident, les recherches de l’APA ont révélé que les mentors tirent également avantage de ces relations grâce à la gratification qu’ils ressentent à former la prochaine génération de dirigeants. Mieux encore, le mentorat s’avère un moyen de poursuivre leur propre perfectionnement professionnel et d’en apprendre davantage sur les nouveaux enjeux et les nouvelles perspectives d’importance dans le domaine.

Comment devenir mentor

Les mentors sont généralement plus expérimentés et plus avancés dans leur carrière que leurs mentorés. Ils risquent donc parfois de penser qu’ils « savent mieux » que des personnes ayant moins d’expérience. Cependant, comme l’expliquent tous les ouvrages sur le mentorat, le leadership et l’encadrement, le secret pour travailler avec d’autres n’est pas de leur dire quoi faire, mais plutôt de les aider à trouver par eux-mêmes les réponses aux questions. Comme le démontre le livre de Chris Bart, A Tale of Two Employees (2003), le mentorat consiste à aider ceux et celles que vous encadrez à comprendre tous les aspects d’une situation en les orientant jusqu’à ce qu’ils trouvent leurs propres solutions.

Le mentorat consiste principalement à prendre les rênes d’une relation individuelle. Il ne s’agit en aucun cas de donner des ordres à l’autre, mais plutôt de lui montrer la voie et de l’inspirer à trouver sa propre ligne de conduite. Dans The Leadership Challenge, Kouzes et Posner (2017) nomment « cinq pratiques de leadership exemplaire » : modéliser la voie à suivre, inspirer une vision commune, remettre le processus en question, inciter à agir et prodiguer des encouragements.

En d’autres termes, les dirigeants efficaces (et, par conséquent, les mentors) accomplissent ce qui suit :

  • Prêcher par l’exemple en mettant en pratique des valeurs favorisant la réussite.
  • Aider les autres à imaginer leur réussite et leur parcours professionnel en exprimant leurs ambitions. Que le but de la personne mentorée consiste à voir les avantages d’une situation difficile ou à prendre la tête de la plus grande municipalité du Canada, il est essentiel de lui manifester votre intérêt pour la motiver.
  • Remettre les hypothèses en question et signaler les domaines à améliorer. Le rôle d’un mentor consiste en partie à aider la personne mentorée à développer sa carrière. Il est important de formuler respectueusement des critiques constructives et de l’encourager à faire preuve d’innovation et, au besoin, à prendre des risques calculés.
  • Aider la personne mentorée à se sentir assez en confiance pour passer à l’action. En donnant des conseils fondés sur l’expérience, les mentors peuvent jouer un rôle important en insufflant le courage de prendre les mesures nécessaires pour régler un problème ou atteindre le succès.
  • Souligner les progrès accomplis. Le fait de féliciter les mentorés qui atteignent leurs buts renforce la relation de mentorat, bâtit la confiance et favorise les efforts soutenus.

Il est également important d’adapter ses connaissances à la personne mentorée. N’oubliez pas que tout le monde ne fait pas les choses de la même manière et que chacun et chacune possède son propre style professionnel. Il est important de donner des conseils d’une manière permettant à la personne mentorée de les adapter à son propre contexte et à sa personnalité ou situation et, ainsi, de faire la synthèse entre l’information reçue et sa propre base de connaissances pour ultimement acquérir un nouvel ensemble de compétences personnelles et professionnelles.

Chaque relation de mentorat est particulière en soi. Il n’existe pas de recette universelle pour réussir dans ce domaine. Cependant, le livre de David Emerald intitulé The Power of TED (2010) donne un aperçu de la manière de l’aborder. Il s’agit de l’histoire d’un mentor nommé Ted et du conseil pratique qu’il donne à David, son mentoré, pour l’aider à traverser une période difficile. Bien qu’on puisse le voir comme un ouvrage pratique pour enseigner l’autonomie, ce livre évoque un grand nombre des qualités d’un mentor efficace. Non seulement il montre comment donner les moyens d’agir à ceux et celles qui vous demandent conseil pour prendre des mesures efficaces dans leur propre vie, mais il souligne également la véritable nature d’un mentor, qui est d’aider les autres en les écoutant et en posant des questions plutôt qu’en prenant le contrôle et en essayant de régler la situation.

Autres ressources :

Le rôle de mentoré

Un mentoré est une personne qui amorce une relation de mentorat en vue d’apprendre et de se développer sur le plan professionnel. Comme l’a découvert l’American Psychological Society, les personnes qui ont des mentors ont tendance à gagner davantage, à avoir un meilleur rendement et à avancer plus rapidement dans leur carrière. Bien qu’il puisse sembler que sa première responsabilité soit de trouver quelqu’un avec qui travailler, la personne mentorée peut aller beaucoup plus loin pour établir une relation positive et précieuse à la fois pour lui et pour son mentor. Voici quelques conseils pour être une bonne personne mentorée.

Préparez-vous. Présentez-vous aux rencontres avec votre mentor en sachant de quoi vous voulez parler et à quelles questions vous avez besoin de réponses. Le fait d’être préparé montre que vous accordez de la valeur à la relation et de l’importance au temps qu’on vous consacre. Bien que la communication soit à double sens dans une relation de mentorat, c’est toujours à la personne mentorée qu’il revient de garder le contact et de planifier les rencontres.

Faites preuve de réceptivité. Lorsque vous demandez à quelqu’un d’être votre mentor, vous lui dites que vous êtes prêt à entendre ses commentaires. Cela ne veut pas dire que vous devez être d’accord avec tout ce qu’il dira. Mais il est important de se montrer réceptif à ses suggestions et à ses critiques constructives. S’il se contentait d’être d’accord avec vous, il n’aurait aucune valeur pour votre développement professionnel.

Faites preuve de réalisme. Bien que nous espérions tous et toutes recevoir un conseil qui changera notre vie, il est important de se rappeler que la ou le mentor est là pour nous aider et non pas pour régler nos problèmes. Son rôle consiste à faire voir les choses sous un autre angle, à donner son point de vue et à prodiguer des conseils tirés de son expérience. Il revient toutefois à la personne mentorée de décider de la manière de traiter et d’utiliser ces conseils.

Faites preuve de ponctualité. Les mentors utilisent leur temps de loisir pour apporter de l’aide professionnelle. Il est donc important d’être ponctuel et de respecter le temps qu’on vous consacre.

Faites preuve de curiosité. Outre les questions que vous voulez poser à votre mentor, n’hésitez pas à demander des précisions ou à approfondir la conversation. En affichant votre curiosité, vous contribuerez à renforcer la relation. Par ailleurs, on apprend toujours plus lorsque la discussion est intéressante.

Faites preuve de reconnaissance. En plus des remerciements qui s’imposent pour le temps et les conseils prodigués, vous pouvez aussi témoigner votre gratitude envers votre mentor en prenant le temps de lui donner des comptes rendus indiquant l’utilité de ses commentaires dans votre démarche.

Pour encourager le mentorat dans les municipalités canadiennes, l’ACAM a regroupé les conseils de neuf administrateurs municipaux expérimentés et respectés de l’ensemble du pays. Le document Cultiver le leadership : Un guide à l’intention de la prochaine génération de l’administration locale constitue une précieuse ressource d’information sur les difficultés auxquelles sont confrontés les directeurs généraux et les cadres supérieurs, les exigences du travail et les conseils destinés à ceux et celles qui aspirent à diriger une municipalité. Ce document est le point de départ idéal pour quiconque souhaite faire progresser sa carrière en gestion municipale, mais ne sait pas par où commencer.

Autres ressources :

Le mentorat et la perspicacité politique

Les conseils donnés par un mentor à un mentoré tendent à être peu procéduraux mais assez directifs. Autrement dit, il s’agit davantage de comprendre la politique d’une organisation ou d’une industrie pour faire progresser sa carrière que de savoir comment effectuer ses tâches quotidiennes. Pour cette raison, le mentorat est un élément essentiel pour acquérir de la perspicacité politique.

Nous avons inclus sous forme de ressource téléchargeable une présentation PowerPoint que les membres de l’ACAM peuvent utiliser dans le cadre de leurs relations mentor-mentoré. Elle reprend tous les sujets évoqués dans la trousse d’outils en perspicacité politique. Les cadres supérieurs peuvent s’en servir pour favoriser le perfectionnement professionnel de leurs équipes de gestion ou de leurs futurs dirigeants. De nombreuses parties de cette présentation peuvent également servir aux séances d’orientation du conseil municipal sur divers sujets comme l’éthique du conseil municipal ou les médias sociaux, par exemple. Nous espérons que vous y trouverez une ressource précieuse pour inspirer les futurs dirigeants et dirigeantes des administrations municipales du Canada.

Ressource téléchargeable :

L’ACAM est une association à but non lucratif ouverte à tous les cadres supérieurs qui se consacrent à l’amélioration des municipalités au Canada.

© L’Association Canadienne des Administrateurs Municipaux

L’Association Canadienne des Administrateurs Municipaux
BP 128, Succursale A
Fredericton, NB E3B 4Y2
CANADA

L’ACAM est une association à but non lucratif ouverte à tous les cadres supérieurs qui se consacrent à l’amélioration des municipalités au Canada.

L’Association Canadienne des Administrateurs Municipaux
BP 128, Succursale A
Fredericton, NB E3B 4Y2
CANADA

© L’Association Canadienne des Administrateurs Municipaux